Sélectionner une page

Le liquide de masquage pour l’aquarelle

Pour commencer et pour éclairer les débutants, il est utile d’expliquer à quoi sert ce produit.

Pour avoir du blanc sur une peinture à l’aquarelle, la méthode est de laisser une zone sans peinture. C’est l’absence de couleur sur le papier qui donnera le blanc.

Note importante : il est possible d’ajouter du blanc de titane par la suite, mais il faut mieux éviter de l’utiliser sur une zone importante car vous risquerez d’avoir une mauvaise surprise.

Donc pour avoir du blanc, on délimite une zone qui ne sera pas peinte. Pour cela, on évite de peindre à cet endroit ou on utilise un liquide de masquage qui va protéger le papier de la peinture.

Les deux méthodes sont utiles. C’est à chacun de trouver celle qu’il préfère. Avec l’expérience on connaît les avantages et les inconvénients de ces solutions et on adapte sa technique en fonction de l’œuvre.

Drawing Gum

Liquide de Masquage

« DRAWING GUM »

J’ai souvent entendu le mot « DRAWING GUM » pour désigner tous les liquides de masquage. En réalité le « DRAWING GUM » est un produit propre à la marque Pébéo. Il est plus judicieux d’appeler ces produits des liquides de masquages.

Mais ne jouons pas sur les mots ! L’essentiel est de savoir de quoi on parle.

 

Sur le marché

Il existe différentes marques de liquides de masquage. Pour en énumérer quelques uns, on peut prendre les plus connus : Pébéo, Schmincke, Sennelier, Talens, Winsor & Newton … 

On peut trouver des liquides de masquage sous différentes formes : marqueurs, flacons et flacons avec applicateur. Ils sont en majorité blanc ou transparent, mais certains sont bleus ou gris.

Je préfère utiliser un liquide de masquage coloré. Ainsi il est plus facile de savoir où celui-ci a été appliqué sur le papier. Un repère coloré utile quand on enlève le produit.

 

liquid masking
liquides masquage beaux arts

Bien choisir son liquide de masquage.

Au début j’utilisais des liquides de masquage un peu au hasard. Après quelques mésaventures, je me suis rendu compte que tous ne se valaient pas. Il était nécessaire de faire des tests pour sélectionner les meilleurs.

A suivre, les différents essais et tests de quelques liquides de masquage.